La maîtrise du numérique par les fonctionnaires reste insuffisante

Anton Kunin

1 agent de la fonction publique territoriale sur 4 est en grande difficulté vis-à-vis du numérique, au point que ce manque de maîtrise de compétences numériques peut constituer une difficulté au quotidien et un frein à leur employabilité, alertent Syntec Numérique et l’association de diffusion des usages numériques Les Interconnectés.

Numérique : 1 fonctionnaire sur 4 aurait un degré de maîtrise insuffisant
Travailler dans la fonction publique et ne pas savoir utiliser un ordinateur reste, hélas, une réalité. Selon une enquête du syndicat Syntec Numérique et de l’association de diffusion des usages numériques Les Interconnectés, seul 1 fonctionnaire sur 3 a un degré de maîtrise suffisant pour être autonome dans ses usages numériques, et deux tiers n’ont pas le bagage suffisant pour être en maîtrise sur l'ensemble des situations professionnelles pouvant être vécues sur un poste intégrant ou pouvant avoir une dimension numérique.

Les fonctionnaires qualifiés de « débutants » en matière du numérique ont surtout des lacunes en matière de sources d’infection d’un ordinateur, de création de mots de passe sûrs, de réseaux sociaux et de pratiques écologiques lors de l’usage du numérique.

L’exécutif déploiera 4.000 « conseillers numériques France services » partout en France
L’« illectronisme » est d’ailleurs un chantier auquel le gouvernement compte s’atteler très prochainement. Fin mars 2023, l’exécutif a annoncé des subventions à destination des associations Emmaüs Connect, Groupe SOS et Croix Rouge Française, en échange desquelles ces trois associations formeront les Français les plus éloignés du numérique. Dans le cadre de ce dispositif, il est prévu de déployer 4.000 « conseillers numériques France services » sur l’ensemble du territoire.

L’association Emmaüs Connect, par exemple, longtemps active sur ce sujet, dispose de 14 points d’accueil un peu partout en France. Des bénévoles y apprennent au public les bases de l’utilisation d’un ordinateur lors d’atelier d’initiation et aident sur des problèmes particuliers en tête-à-tête. À ce jour, 40.000 personnes ont été accompagnées dans six régions.